Les causes de l’analphabétisme au Québec

Le problème de l’analphabétisme au Québec chez un individu résulte de différentes causes qui sont généralement reliées entre elles.

Ensemble, elles créent une série d’obstacles souvent insurmontables pour la personne concernée, ce qui nuit à son alphabétisation.

Par exemple, une personne qui naît en milieu défavorisé de parents faiblement scolarisés risque davantage d’être analphabète ou de connaître de grandes difficultés d’apprentissage. C’est ce que nous appelons la transmission intergénérationnelle de l’analphabétisme.

Analphabétisme au Québec : les causes les plus fréquentes chez l’adulte

Faible scolarisation

Absence de livres à la maison et manque de stimulation quant à l’importance de la lecture

Échec et décrochage scolaires, beaucoup n’ayant pas terminé leurs études secondaires

Conditions de vie difficile et pauvreté

Troubles de l’apprentissage tels que la dyslexie, la dysorthologie, etc.

Assuré par des professionnels.

Évolution du secteur de l’emploi non favorable aux analphabètes

Les adultes peu alphabétisés de 45 ans et plus ont aussi pour particularité d’appartenir aux générations pour lesquelles les opportunités d’emploi étaient intéressantes malgré un niveau inférieur de scolarité. Bon nombre d’entre eux ont toujours travaillé dans le même domaine, ont fondé une famille et n’ont donc pas ressenti le besoin de retourner en formation.

À la suite de coupures de postes, ces personnes se retrouvent sans emploi et sont souvent incapables d’en trouver un nouveau étant donné leur difficulté à lire et à écrire. De plus, elles n’ont pas les compétences nécessaires pour satisfaire aux exigences actuelles du marché du travail ou pour s’inscrire dans une démarche de formation qui permettrait une requalification.

Alphabétisation : les obstacles à la formation

Malgré les nombreux avantages liés à l’entreprise d’une démarche d’alphabétisation ou de formation de base, les personnes analphabètes doivent affronter des obstacles qui les empêchent souvent d’aller de l’avant.

Elles doivent faire face à de nombreuses difficultés qui provoquent bien souvent l’abandon du projet de retour en formation* :

Problèmes relatifs à la gestion des programmes offerts et aux conditions d’accessibilité, comme une personne-ressource qui ne rappelle pas, une longue liste d’attente ou des horaires qui ne conviennent pas.

Contraintes et impératifs familiaux.

Dispositions personnelles des individus, selon les expériences d’apprentissage passées (exemple : un échec scolaire)

Vision pessimiste et basse estime de soi.

Manque de confiance en sa capacité à apprendre.

Manque d’argent (situation précaire ; en mode survie).

Conflit d’horaire avec un emploi rémunéré.

Éloignement géographique du lieu de formation.

Préoccupations liées au programme lui-même : durée, degré de difficulté, inquiétudes sur la capacité à travailler à son propre rythme ou la pertinence des contenus proposés.

Difficultés à faire face aux changements.

Honte de voir leur problème dévoilé aux autres.

Sources :

*Selma Vorobief, Parcours des apprenants potentiels à la suite d’un appel aux lignes de référence Info‑Alpha et Info Apprendre, Fondation pour l’alphabétisation, Montréal, avril 2009, 81 pages.,

Les services aux adultes

Afin de contrer l’analphabétisme au Québec, la Fondation pour l’alphabétisation a mis en place des services pour les adultes souhaitant acquérir de nouvelles compétences, s’épanouir personnellement et mieux s’intégrer socialement et professionnellement.

Info-Alpha est un service unique au Québec d’aide et de référence en éducation pour toute personne qui souhaite améliorer ses compétences en lecture et en écriture.

Amélioration compétences – Lecture – Écriture – Calcul – Confidentiel – Adulte

Info Apprendre est la référence en éducation au Québec pour les adultes à la recherche d’informations pour effectuer un retour aux études ou pour suivre une nouvelle formation.

Trouvez une formation – Retours aux études – Confidentiel – Tout âge