Bourses Retour réussite, édition 2022 : nos lauréats

Édition présentée par

Pour une 11e année, la Fondation pour l’alphabétisation souligne la persévérance et la détermination d’apprenants et d’apprenantes ayant réussi une démarche d’alphabétisation ou de formation de base par la remise de ses bourses Retour réussite. Avec la généreuse contribution de la Fondation Desjardins, dix bourses de 1 500 $ chacune sont attribuées à des adultes qui ont poursuivi leur parcours d’apprentissage pour rehausser leurs compétences en lecture et en écriture et améliorer ainsi leurs conditions de vie.

Philippe Côté

Centre de Formation Rimouski-Neigette, Centre de services scolaire des Phares

Philippe vit avec une problématique de paralysie cérébrale depuis sa naissance. Les encouragements de ses professeurs à croire en son potentiel le maintiennent aligné à ses objectifs. À 21 ans, il doit quitter le secteur des jeunes, mais fait preuve de ténacité et termine sa scolarité.

Samira Ysabel Garces Peyrano

Centre de formation l’Impulsion, Centre de services scolaire de Laval

Samira a immigré au Québec il y a 2 ans. Elle n’avait pas eu l’opportunité de terminer ses études dans son pays natal et a toujours nourrit le rêve de poursuivre des études universitaires. Elle doit conjuguer avec les troubles du spectre de l’autisme de sa fille, dont la reconnaissance reste sa plus grande fierté.

Simon Couture

Centre d’éducation des adultes des Sommets de Val-des-Sources, Centre de services scolaire des Sommets

Simon décroche de l’école alors qu’il n’a que 12 ans pour travailler sur la terre de ses parents, mais se découvre, avec le temps, le besoin d’avoir nouveaux objectifs. De retour aux études, il réalise qu’apprendre est une de ses plus grandes passions. Il a maintenant les notes nécessaires pour étudier en sciences de la santé et n’a jamais été aussi fier de lui.

Myriam Laporte-Sergerie

Centre de formation générale des Cimes de Sainte-Agathe-des-Monts, Centre de services scolaire des Laurentides

Myriam décroche de l’école dû à des problèmes de toxicomanie et de dépression. Lorsqu’elle choisit de reprendre sa vie en main, elle se découvre une famille au sein du Centre. Sa plus grande victoire : ne jamais avoir baissé les bras face aux obstacles qui se sont dressés sur son chemin.

Nicolas Leblanc

Centre d’alphabétisation populaire Matawinie-Est

Encouragé par son petit-fils, Nicolas a le courage de retourner à l’école. Alors qu’il avait passé sa vie à cacher le fait qu’il ne savait ni lire ni écrire, il a finalement choisi de franchir la porte d’un centre d’alphabétisation, un pas de plus vers sa liberté.

Johanie Gauthier-Rainville

Carrefour jeunesse-emploi, Centre de services scolaire des Draveurs

Johanie décroche de l’école et tombe enceinte dans le contexte d’une relation toxique. Lorsqu’elle se sépare, les difficultés financières se font sentir, sa santé mentale est fragile et elle perd son emploi. De retour aux études, la confiance de ses professeurs la pousse de l’avant. Pour elle, apprendre, c’est s’ouvrir un monde de possibilités.

Diaa Quarmouch

Centre Antoine-de-Saint-Exupéry, Centre de services scolaire de la Pointe-de-l’Île

Diaa décroche de l’école dû à une maladie. Après avoir immigré du Maroc au Québec, son mari décède et elle doit mener de front de vies : maman de jour et étudiante de soir. Avec autant de détermination, elle lègue un précieux héritage à ses enfants : la force de persévérer.

Jean-François Mercier

Centre de formation des Maskoutains, Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe

Jean-François décroche de l’école dû à des difficultés d’apprentissage et des problèmes familiaux. De retour aux études, il persévère malgré la maladie. Par son sens de l’engagement et sa volonté à partager son vécu, il mène un combat pour la réussite.

Maria Elizabeth Gonzales Haro

Centre d’éducation des adultes des Patriotes, Centre de services scolaire des Patriotes

Maria grandit dans un environnement toxique, traine avec de mauvaises fréquentations, puis décroche de l’école. Malgré les obstacles, son retour aux études représente son premier objectif pour offrir une meilleure vie à ses deux filles.

Camille Lebrasseur

Centre de formation générale des adultes A.-W. Gagné, Centre de services scolaire du Fer

Camille perd son intérêt pour l’école et décroche alors qu’elle devient mère. Elle revient aux études afin d’être un modèle de réussite pour son fils, avec l’objectif de poursuivre des études collégiales. Aujourd’hui, elle est fière de ses efforts persistants.

Pour plus d’information, veuillez contacter :

Marie-Hélène La Mothe

Chargée des communications et mobilisation

Font Resize